Rechercher
  • marylinecd

Le café, mon corps en a-t-il besoin ?

Une des boissons préférées de l’humanité est le café qui est l’une des marchandises les plus échangées au monde après le pétrole et représente une boisson essentielle du quotidien dans de nombreux pays. Selon les estimations, la consommation annuelle par personne se situe en moyenne à 3,4kg en France, les plus gros consommateurs de café étant les Néerlandais, les Finlandais et les Suédois avec environ 8kg par an et par pays.


A titre d’information, il est intéressant de savoir aussi que l’aliment le plus gourmand en eau au monde après le chocolat est la culture du café. Il faut :


  • 17.196 litres d’eau pour produire 1 kilo de chocolat,


  • 15.897 litre d’eau pour produire un kilo de café,


  • 15.415 litres d’eau pour produire 1 kilo de viande bovine (www.statista.com).


Le café prend une telle importance dans nos vies que l’on a instauré depuis 2015 une Journée Internationale du Café qui a lieu le 1er octobre où il est l’occasion de promouvoir et célébrer le café en tant que boisson. A noter que sont consommées dans le monde chaque jour 2.3 milliards de tasses de café.


Preuve que le café est confortablement installé dans nos habitudes de vies est le nombre incalculable de cafés proposant grand nombre de différents types de cette boisson : café noir (expresso), café noisette, ristretto, café crème, café latte, macchiato, café au lait, cortado, lungo, flat white, cappuccino, café allongé, moka, americano, etc, etc. La liste est longue et la sophistication avec laquelle le café nous séduit ne semble pas avoir de fin. Egalement, on compte un nombre incalculable de différentes sortes de cafetières de plus en plus chères avec le temps qui passe : cafetière à filtre, à piston, à pression ou à l’italienne, machine à expresso ou percolateur, machine à dosettes, etc., de 9,99€ à 6948€.


Nous pensons que nous aimons le café mais en fait c’est un besoin


Le café affecte le fonctionnement de notre organisme. La caféine agit comme un stimulant du cerveau et du système nerveux central et nous pensons à tort qu’il nous donne de l’énergie alors qu’en fait il n’y a pas d’énergie dans le café ! L’énergie que l’on obtient est en fait un stimulant, un excitant. C’est l’effet coup de cravache, on est stimulé sur le coup puis rapidement l’effet d’excitation retombe et on se retrouve encore plus fatigué qu’avant la prise du café. Le café ne nous apporte pas d’énergie, il apporte une réaction de l’organisme d’excitation mais après il nous épuise. De ce fait, se réveiller avec un café diminue notre vitalité.


Le café n’est pas inoffensif quel que soit le nombre de café que nous buvons par jour


ll stimule notre coeur, ce qui peut entraîner une accélération du rythme cardiaque et une augmentation de la pression artérielle et place notre système nerveux en état d’hyperactivité ce qui provoque de l’anxiété, de l’insomnie, de l’agitation, de l’irritabilité, des palpitations et des tremblements. Après cette poussée d’énergie initiale, nous ressentons un sentiment de fatigue encore plus grand, ce qui nous pousse à consommer de plus en plus de café. Le café interfère alors avec notre sommeil ce qui aggrave notre fatigue et la spirale descendante continue… Il ne faut pas oublier aussi que le café favorise les aigreurs et les brûlures d’estomac et de l’œsophage, des spasmes musculaires ainsi que des reflux gastriques acides gênants. Une consommation excessive de café abimerait le tube digestif et pourrait provoquer des ulcères et autres irritations dans l’intestin et l’estomac et également favoriserait le syndrome du colon irritable.


Le café est une drogue socialement acceptée qui créer une dépendance


Comme de nombreuses autres drogues, il est possible de développer une tolérance à la caféine, ce qui signifie que nous nous habituons à ses effets et que nous devons prendre des doses plus importantes pour obtenir les mêmes résultats. Avec le temps, nous pouvons devenir physiquement et psychologiquement dépendants à la caféine pour fonctionner efficacement. Quand nous essayons de réduire ou d’arrêter notre consommation, nous pouvons ressentir des symptômes de sevrage comme de la fatigue, de la nervosité, des maux de tête, de l’anxiété et des tremblements.


Que ce soit en nourriture ou en boissons, ce que nous ingérons au quotidien a une énorme importance sur notre santé et notre bien-être. Cela influe également sur notre vitalité et notre équilibre énergétique et l’énergétique précédant toujours le physique et le physiologique, si nos centres énergétiques sont en disharmonie et bien c’est notre santé physique et mentale qui va en pâtir. Chaque aliment déclenche en nous une réponse énergétique puis physique/physiologique - cela fera l’objet d’un blog ultérieur.

Pour ce qui est du café, cette boisson ne va pas faciliter l’accès à la pleine conscience ou conscience du moment présent. C’est-à-dire que l’on va avoir tendance à vivre dans le futur, à s’échapper, à ne pas apprécier ce que l’on est ou ce que nous faisons dans le moment présent. Egalement, notre mental va exercer une domination et va nous empêcher d’accéder à notre être supérieur, de nous connecter à notre âme et va ressasser des pensées qui tournent en nous en boucles.


Vous l’avez compris, le café nous comprime et nous distrait de la finalité de notre vie sur terre : remplir nos potentiels à chaque incarnation et évoluer de vie en vie en se rapprochant de plus en plus de notre multidimensionnalité, de notre âme.





20 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout