top of page
  • Photo du rédacteurmarylinecd

Santé masculine et santé féminine

Dernière mise à jour : 1 juil. 2023


Santé Masculine


Quand les hommes s’expriment sans retenue, beaucoup font part de leur difficulté à comprendre leur rôle dans la société. Pendant des siècles, ils ont été de grands pourvoyeurs, protecteurs et créateurs : ils ont protégé les femmes et les enfants des agressions extérieures, chassé le gibier pour que tous aient à manger, créé des systèmes, des règles, des régimes pour régir la vie en collectivité et inventé toutes sortes d’objets utiles à la vie courante. Leur rôle était crucial dans la communauté car ils étaient physiquement forts, de fertiles géniteurs, de puissants décideurs et de solides pères fondateurs.


Une partie de leur rôle est maintenant occupée par des femmes qui pensent que jouer sur le terrain des hommes les émancipent. Elles empruntent ainsi des comportements qu’elles croient appartenir à la gente masculine : des comportements froids, durs voire agressifs, même envers les femmes, pour montrer qu’elles ont du “caractère“, de la “personnalité“ et qu’elles peuvent être des leaders et des décideuses. Les femmes jouent dans la cour de récréation des hommes qui n’ont plus de repères. Il n’est pas question de remettre les femmes à la cuisine, car nous avons tellement plus à apporter à la vie ensemble, mais bien de vivre tout ce que nous faisons avec nos qualités féminines.


Dans mon métier de thérapeute, je reçois des hommes désemparés. Je me souviens d’un jeune homme de trente ans qui n’arrivait pas à faire de rencontres féminines durables car les jeunes femmes étaient beaucoup trop dures, constamment dans le conflit ou sur la défensive. Il se demandait s’il était normal car il recherchait la douceur et la délicatesse !


Ceci dit, jusqu’à très récemment, nous avons éduqué nos garçons à ne pas pleurer, à être fort, à s’endurcir, à cacher leurs sentiments, leurs faiblesses, leur vulnérabilité. Il en découle des générations d’hommes qui ont du mal à exprimer leur tendresse et leur douceur et à ouvrir leur cœur ou à exprimer simplement comment ils se sentent.


On attend beaucoup des hommes mais leur vraie valeur n’est pas fondée sur leurs actions, les étiquettes qu’on leur colle et les espoirs que l’on met en eux. Il est temps de considérer l’homme comme l’être tendre et précieux qui est sa vraie nature.


Il ne fait aucun doute qu'en y regardant de plus près, la société met beaucoup de pression sur les hommes. Il est vrai qu’ils se mettent souvent sous pression sans pouvoir l’admettre. Ainsi, ils acceptent trop souvent la vie comme étant "telle qu'elle est“ avec pour résultat que leur santé en souffre. Les statistiques dressent un tableau sombre de l'homme moderne : il est très probablement en surpoids, stressé, épuisé, accablé, mécontent dans son travail, incompris et souffrant parfois de dépression.


N’est-ce pas le moment de remettre en question nos concepts de virilité et de masculinité ? Existe-t-il des modes de vie et de relations qui permettent aux hommes d'être tout ce qu'ils sont, sans être prisonniers des stéréotypes masculins ?


Absolument. Commencer à prendre soin de soi dans toutes les facettes de la vie quotidienne est souvent ce qui leur permet de se reconnecter véritablement à eux-mêmes grâce au sommeil, à l’alimentation, à l’activité physique, au travail et au monde relationnel. C’est découvrir comment prendre réellement soin de soi, à un niveau plus profond et ce faisant, soutenir sa santé et son bien-être personnel sans les idéaux et les croyances de ce que l’on nous dit être un homme. C’est dire non à toute relation dans laquelle on ne se sent pas respecté et où l’on se sent réduit, diminué, contrôlé, soumis, même par amour.


Souvenez-vous du petit garçon de 3 ou 5 ans que vous étiez, libre de ses mouvements, joyeux, espiègle, léger et drôle. Il est toujours là en vous, sous les couches d’impositions du parentage, de la société, de l’éducation. Reconnectez-vous à vous-mêmes, à la partie la plus profonde de votre être, à votre essence pure et vivez à partir de cette essence dans laquelle nous puisons tous notre force et notre sagesse innée. Retrouvez votre sensibilité, sensitivité, délicatesse, douceur, vraie force et solidité. Savoir les exprimer c’est renouer avec votre totalité, la totalité de l’homme universel.



Santé Féminine


Nous sommes toutes et tous d’accord pour dire que les femmes n’ont pas la place qu’elles méritent dans la société et dans la vie en générale. Vous allez me dire que c’est l’évidence quand on observe par exemple que la situation des femmes sur le marché du travail reste plus fragile que celles des hommes. Mais je ne parle pas seulement ici de l’égalité homme-femme, je dis que la femme mérite mieux dans notre monde.


Les femmes ne savent plus qui elles sont, elles ne vivent pas selon leurs rythmes, elles ne s’écoutent pas, elles se sont perdues dans le royaume de l’apparence, du masque et de la façade. Elles essayent d’être parfaites sur tous les tableaux car elles n’ont pas suffisamment d’estime d’elles-mêmes voire d’amour d’elles-mêmes. Alors elles compensent ce “déficit“ auto-imposé en tendant, même inconsciemment, à être impeccables dans leur vie professionnelle, amantes incomparables, épouses et mères accomplies, imbattables avec leur intellect et irréprochables dans leur manière de s’habiller, de se coiffer et de se maquiller.

Ouf ! Cela fait beaucoup de pression et d’efforts tous auto-imposés.


Parfaites donc mais compétitives les unes envers les autres. Avez-vous remarqué quand une femme rentre dans un lieu public la façon dont les autres femmes la dévisagent de la tête aux pieds, pas forcément méchamment mais on sent qu’elles se comparent à elle.


Les femmes sont fatiguées, même épuisées dans ce tourbillon dans lequel elles s’obligent à suivre la cadence effrénée. Toutes vivent de la même manière, se conformant à ce que cette petite voix leur répète sans arrêt : “tu dois être une bonne mère, une bonne épouse, une bonne employée, une bonne cuisinière, une bonne fille etc…“, une programmation commencée évidemment très tôt dans l’enfance.


Alors on va me dire, oui mais c’est la société qui nous impose tout cela, auquel je rétorque que la société a bon dos et que c’est à nous de vivre comme nous l’entendons, d’être nous-mêmes. Pourquoi ne pas reprendre les rênes de notre vie ?


En tant que thérapeute, je vois beaucoup de femmes de tous âges et ce qui est frappant c’est qu’elles vivent la plupart du temps déconnectées de leur corps. Elles l’utilisent comme une machine qui leur permet d’effectuer les tâches multiples dans leur journée. Leur corps sert aussi à s’occuper des autres : enfants, conjoint, patrons, employés, parents, clients, animaux, et la liste est longue. Ce corps est rarement écouté, observé, ressenti, soigné en profondeur, choyé, adoré comme le véhicule magnifique qui permet à toute personne de se connecter à leur être profond, à leur essence. La restauration de la connexion au corps leur permet de connaitre petit à petit qui elles sont, et renouer avec leur propre délicatesse, la tendresse dont elles sont capables, le caractère précieux de leur être et leur sensibilité qui font leur force.


Notre corps de femmes abrite notre sacralité qui est d’origine divine et qui a le pouvoir de rester pur et intacte quelles que soient les expériences désagréables que l’on ait pu traverser. Cette sacralité qui est le centre de notre être ne peut jamais être polluée ou modifiée par aucune force ou incident extérieur. Nous avons au fil du temps crée des couches de défense et de protection qui constituent une armure énergétique. Cela nous empêche d’être pleinement les êtres d’amour que nous sommes et il est bon de nous délester de cette armure pour restaurer l’équilibre.


Les femmes ne sont pas sur Terre pour être en compétition avec les hommes. Au contraire, les deux sexes sont faits pour vivre en harmonie et notre responsabilité en tant que femmes est de briser les mythes séculaires et les interprétations erronées de ce que signifie être et vivre comme une vraie femme dans le monde d’aujourd’hui. Dans chacune d’entre nous il y a une femme universelle qui sommeille avec sa sagesse innée et quand nous prenons pleinement possession de nous-mêmes en honorant totalement qui nous sommes, nous rentrons alors dans notre pouvoir.


Et une dernière chose sur l’équilibre homme-femme : quand la femme rentre dans son pouvoir sacré et l’homme la rejoint avec sa pleine sensibilité, l’harmonie est alors à portée de main. Cela se joue aussi dans les relations gay homme-homme ou femme-femme.



18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page