Rechercher
  • marylinecd

La force destructrice de la jalousie

La jalousie que l’on peut définir comme un sentiment de dépit, d’envie maladive devant ce que d’autres ont de plus que soi-même, est une des émotions les plus destructrices qui soit.


Nous en avons tous fait l’expérience. A un moment ou à un autre, soit nous avons été jaloux de quelqu’un, soit quelqu’un a été jaloux nous. La jalousie est partout : dans nos familles, on l’observe entre les parents, entre parents et enfants, entre les membres de la fratrie. On peut la repérer au travail entre employés, entre employés et responsables hiérarchiques. On l’observe bien sûr à l’école entre les élèves, entre élèves et enseignants, entre enseignants entre eux. Elle est tellement omniprésente qu’elle fait partie de notre paysage sociétal et émotionnel et nous devons composer avec elle même si nous n’aimons pas y être confrontés et que l’impact sur notre corps et notre être peut être dévastateur.



Comparaison + Auto-Jugement = Jalousie



La jalousie commence quand on se compare aux autres et on désire ce que les autres possèdent : une plus belle maison, une voiture plus puissante, un plus beau visage, une plus belle silhouette, un travail plus lucratif, un mariage plus heureux, une personnalité que l’on voudrait plus avenante etc… On se compare aux autres et on se juge soi-même comme étant inférieur aux autres et/ou pas à la hauteur. La comparaison est un poison car elle entrainera immanquablement une auto-critique, ce qui est toxique pour l’estime de soi.


La jalousie est l’une des forces les plus dévastatrices qui soit sur terre, s’attaquant à celui qui l’envoie et à celui qui la reçoit. Le poison qu’elle représente est une source de souffrance et circule en anéantissant tout sur son passage et comme toutes les émotions négatives telles que la colère, la frustration, la tristesse, le regret, l’amertume, le ressentiment, polluent notre être et les relations que nous avons avec les autres. Nous sommes tous touchés par la jalousie. Ceux qui la reçoivent sont intimidés par elle, ils

réduisent volontairement leur lumière afin de ne pas briller pour éviter l’agression. Ceux qui l’envoient sentent la force d’annihilation qui passent à travers eux et cette furie a un effet dévastateur dans leur corps dont ils ont du mal à se débarrasser. Tout cela est plus ou moins conscient bien entendu.



Jalousie comme indicateur de mal-être



Quand nous nous comparons et nous nous mesurons à autrui, nous nous diminuons obligatoirement car nous faisons part d’auto-critique. Ressentir de la jalousie est l’indication que nous ne nous estimons pas suffisamment. C’est l’indice d’une profonde souffrance, la souffrance que nous sommes séparés de nous-même et de notre lumière alors que d’autres expriment la richesse et la plénitude de la leur. C’est l’expression de la dévastation que nous avons en nous pour ne pas choisir d’exprimer qui et ce que nous sommes. C’est l’indice d’un manque d’amour de soi évident.



Que se passe-t-il quand nous sommes la cible de la jalousie ?



Quand nous en sommes la cible, nous la ressentons immédiatement, nous sommes figés par la remarque et nous nous contractons. Puis, consciemment ou inconsciemment, nous modelons et modérons notre expression pour éviter d’attirer l’attention sur nous afin d’atténuer l’intensité de ce que l’on vient de nous dire. C’est presque un automatisme. Cela signifie que nous réduisons notre lumière de façon à passer le plus inaperçu possible car c’est notre lumière qui a attiré la jalousie au départ. Nous apprenons petit à petit à vivre en deçà de la magnificence que nous sommes tous et nous nous retrouvons à vivre dans un monde où personne ne vit la plénitude de ses potentiels et la pleine lumière de ses qualités. Tout le monde vit en retrait, n’osant pas sortir du lot et exprimer toute la beauté qui fait de nous la personne unique que nous sommes, de peur des représailles.


Il est important de comprendre la force d’intimidation, de brutalité et de harcèlement que représente la jalousie et de la reconnaitre quand nous en sommes victimes pour pouvoir l’observer sans l’absorber.



Quelle est l’antidote contre la jalousie ?



Le contre-poison de la jalousie serait de la voir pour ce qu’elle est, une force destructrice qui fait des ravages entre les êtres humains - y-a-t-il de la jalousie chez les animaux ? Non. C’est LE trait humain par excellence ! Quelle arrogance et quelle ignorance que de se comparer et de jalouser nos frères humains ! Pour nous en libérer, il est bon déjà d’accepter qu’elle existe puis nous pouvons la comprendre comme une émotion négative détestable au plus haut point car elle est l’inverse du respect et de l’amour de l’autre.


La jalousie n’a pas sa place dans l’être divin d’amour que nous sommes tous car l’âme est tout amour à l’infini.




36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout