Rechercher
  • marylinecd

Mauvaise Image Corporelle : une épidémie de grande ampleur !

Les magasins sont remplis de maillots de bain, de shorts, de petites robes à bretelles avec les beaux jours et l’été qui est bien là et c’est le moment de l’année où nous sommes plus que jamais confrontés à notre image corporelle et comment nous voyons et percevons notre corps.


Une image corporelle saine signifie que nous sommes à l’aise dans notre corps et que nous nous sentons bien dans notre peau. Cela veut dire que nous nous percevons positivement et que nous avons un sentiment de notre propre valeur. Une image corporelle négative peut augmenter le risque de souffrir de certaines maladies mentales comme les troubles du comportement alimentaire et la dépression. Rappelons que selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la santé mentale est un “état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté “.


Et puisque nous sommes dans les définitions, l’image que nous avons de nous-mêmes et l’image que nous pensons que les autres ont de nous, ne correspond pas à notre “idéal“. Quand cette image négative devient un complexe, voire même une obsession on parle alors de dysmorphophobie ou trouble dysmorphique corporel.


Alors pourquoi les femmes mais aussi les hommes sont-ils si nombreux à souffrir de ce trouble de mauvaise image corporelle et de son proche cousin le manque d’estime de soi ? Est-ce dû au bombardement d’images provenant de médias tels que les films, les émissions de télévision ou les réseaux sociaux qui présentent des femmes et des hommes “parfaits“ esthétiquement (avec l’aide d’une bonne lumière, de maquillage sophistiqué ou de photoshop) et nous prenons modèle sur cela ? La perfection inatteignable et notre moi que l’on pense imparfait alimente un trouble et le sentiment que nous ne sommes pas à hauteur, que nous ne sommes pas complet et qu’il nous manque quelque chose pour être bien.


Les médias sociaux regorgent de femmes qui ont recours à la chirurgie plastique, au Botox, fillers, liftings etc… Ne pas paraitre naturel est devenu normal et même glorifié ! Les célébrités les plus suivies sur les réseaux sociaux sont célèbres pour être passées sous le scalpel et plus elles sont “reconstruites“ plus elles ont du succès. On peut se demander pourquoi de plus en plus de personnes ont besoin de ces traitements très coûteux pour se sentir beaux.


Les femmes et les hommes qui vivent avec ce trouble sont susceptibles de surcompenser dans d’autres domaines et d’adopter des comportements autodestructeurs. Il est courant pour les jeunes filles d’être anorexiques ou boulimiques et, aujourd’hui, c’est quelque peu accepté voire glorifié sur les réseaux sociaux. Le dernier né des troubles de l’alimentation est l’hyperphagie boulimique qui consiste à ingérer une très grande quantité de nourriture en peu de temps. Ces envies, irrépressibles et sans sensation de faim, surviennent par crises avec un sentiment de perte de contrôle. La nourriture est engloutie en continu, parfois même sans mastication. Après la crise suit un épisode de mal être profond, de dégoût de soi, de honte et de culpabilité. L’hyperphage ne se fait pas vomir ce qui conduit très souvent à un surpoids voire à une obésité, au diabète de type 2, à l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle etc…On l’a compris, le facteur sous-jacent de beaucoup voire de tous nos troubles de l’alimentation est une image corporelle négative. Le dégoût de soi et la haine de soi alimente les troubles alimentaires.

La pression sur nous est à son maximum en ces temps où les médias de toutes sortes offrent “leur“ version de la beauté et de l’esthétique et cette version est souvent guidée par des objectifs mercantiles et financiers. L’image visuelle est reine et il faut se conformer à un type de beauté, coller à cette image sous peine de se sentir à l’écart si on ne rentre pas dans le moule. Nous sommes conditionnés pour juger et comparer notre apparence physique en fonction d’un look défini, dicté pour un groupe de personnes qui créent la mode, les magazines, les films, les canons de la beauté. Tout le monde, les hommes comme les femmes, est bel et bien enfermé dans une prison invisible de comparaison, de jugement et de jalousie. Tout le monde se promène avec sa cage invisible d’images, d’attentes et d’espérances sur la façon dont nous et les autres devrions ressembler, se comporter, sentir, bouger, parler. Cette prison que nous avons nous-mêmes construite tout autour de nous nous rassure car nous collons a une image acceptée et approuvée par la mode “parfaite“ du moment.


Cette prison et ses critères de beauté si strictes rejette notre unicité, ce qui fait notre spécificité, notre particularité et notre originalité. Cette prison est vide de sens car elle ne reflète pas ce que nous sommes vraiment. Nous sommes conçus pour avoir des corps différents les uns des autres, alors pourquoi ne pas l’accepter et l’accueillir et en faire une richesse. Nous sommes tous intrinsèquement unique dans chaque détail de notre physique et nous avons tous une beauté, une grâce, un charme, une élégance qui émane de nous car il y a une dimension en nous qui dépasse et transcende notre physicalité. La beauté intérieure est une beauté qui ne juge pas et qui ne peut être jugée et il n’y a pas de beauté extérieure idéale, il y a des multiples beautés comme il y a des êtres humains très divers chacun offrant au monde un angle unique - couleur de peau, texture de cheveux, morphologie, profondeur dans nos yeux qui sont le miroir de l’âme et le fondement de notre être.


Et quand nous nous connectons plus profondément au fondement de notre être, nous allons à l’essentiel et l’essentiel c’est la beauté intérieure que nous avons toujours eu en nous depuis que nous sommes nés, c’est l’expression unique de notre valeur qui brille à travers notre corps, notre visage, nos mouvements et notre voix. Notre corps est fait pour exprimer ce qui est à l’intérieur à partir des qualités de notre coeur riche d’amour et d’harmonie et c’est bien plus intéressant pour nous-mêmes et pour les autres que de se cacher derrière une façade uniforme, froide et dure, un mur de protection “parfait“ de l’extérieur. Et si nous sommes honnêtes c’est vraiment cela que nous recherchons : voir les autres comme ils sont vraiment sans artifice et être vus dans toute notre beauté et notre splendeur intérieures.






25 vues1 commentaire